Ni Travail, ni Famille, ni Patrie

[Vidéo en ligne]

Boucault, Mosco (Réalisateur)

En 1939, ils ne se connaissaient pas. En 1943, ils prennent ensemble les armes pour combattre l'occupant nazi et le régime de Vichy. Ils forment à Toulouse la 35ème brigade FTP-MOI et risquent leur vie pour libérer le sol de la France, leur terre d'asile. Beaucoup d'entre eux sont morts -déportés, fusillés, guillotinés- certains par miracle, ont survécu et racontent.

Consulter en ligne

Suggestions

Du même auteur

Roubaix, une lumière |

Roubaix, une lumière

[Vidéo > DVD]


2020 - 2019

"Roubaix, une nuit de Noël. Le commissaire Daoud sillonne la ville qui l' vu grandir. Voitures brûlées, altercations... Au commissariat, vient d'arriver Louis Coterelle, fraîchement diplômé. Daoud et Louis vont faire face au meurtre d'une vieille dame. Deux jeunes femmes sont interrogées, Claude et Marie. Démunies, alcooliques, amoureuses." [source : jaquette]

Ils étaient les brigades Rouges - Deuxième partie | Boucault, Mosco (Réalisateur)

Ils étaient les brigades Rouges - Deuxième partie

[Vidéo en ligne]


Boucault, Mosco (Réalisateur)
2017

Ils avaient entre 20 et 30 ans. Originaires de Rome, Bari, ou Reggio Emilia, ils travaillaient pour la plupart en usine, mais certains étaient étudiants. Ils formaient les Brigades rouges (BR), organisation révolutionnaire née à Milan en 1970 et prônant la lutte armée. À Rome, le 16 mars 1978, certains ont participé à l’enlèvement d’Aldo Moro, dirigeant de la Démocratie chrétienne (DC) et symbole …

Des "Terroristes" à la retraite | Boucault, Mosco (Réalisateur)

Des "Terroristes" à la retraite

[Vidéo en ligne]


Boucault, Mosco (Réalisateur)
2013

Des survivants du groupe Manouchian, résistants communistes étrangers, juifs pour la plupart, racontent l’itinéraire qui les a conduits en France, puis à la résistance et à la lutte armée, jusqu’à l’arrestation du groupe dans des circonstances “amères”.

Chargement des enrichissements...