Berlin-Stettin

[Vidéo en ligne]

Voyage au fil de l’Elbe, à travers l’ancienne Allemagne de l’Est, de Berlin à Stettin, au bord de la Baltique. Volker Koepp, natif de Stettin, revient sur le siècle passé dans une écriture qui oscille entre récit historique et poésie. Partout, ce sont des retrouvailles, les visages familiers de ses films précédents côtoient les nouvelles rencontres. À l’usine de tricotage OTB de Wittstock, où il a tourné sur une période de 20 ans, comme à Zehdenick, petite ville du nord de Berlin, d’où il a suivi les bouleversements des années 1980. Si, depuis des décennies, Volker Koepp filme et documente les fêlures d’une Europe de l’Est aux frontières mouvantes, "Berlin-Stettin" revient sur les destins singuliers de personnes croisées au cours de sa carrière. L'écoute patiente du cinéaste, présent derrière la caméra en voix-off, recueille une parole où affleurent souffrance, émotion, rire et regrets. Les thèmes évoqués, de la conduite barbare des Russes après la guerre à la chute du Mur, de la montée du néo-nazisme au chômage et à la désertification, donnent au film une tonalité froide que les images somptueuses de paysages immenses viennent renforcer.

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs