Portrait

[Vidéo en ligne]

Sergueï Loznitsa (Réalisateur)

Un village russe enseveli sous la neige. Hiver. Printemps. Eté. Des paysans posent devant la caméra deux ou trois minutes dans une parfaite immobilité. «Sergueï Loznitsa contracte dans ces étonnants portraits les mouvements contraires qui ailleurs dissocieraient l'art du photographe et l'art du cinéaste. […] Le spectateur guette les signes qui manifestent la vie des personnages.» (Serge Meurant, extrait de l'article d'Images documentaires n°50/51, 2004) «C'est en fait une manière, nous dit le cinéaste, d'inciter le spectateur du film à se retourner vers soi-même, une tentative de le pousser dans cette voie. Il s'agit d'un aller-retour en miroir.» Comme dans «Paysage», la bande son est composée comme une partition qui recrée l'univers sonore de chaque saison.

Regarder la vidéo

Consulter en ligne

Suggestions

Du même auteur

Le Vieux Cimetière juif | Sergueï Loznitsa (Réalisateur)

Le Vieux Cimetière juif

[Vidéo en ligne]


Sergueï Loznitsa (Réalisateur)

Un lieu calme et tranquille dans les faubourgs de Riga, capitale de la Lettonie, se révèle peu à peu, sous l'oeil insistant de la caméra, comme le centre oublié du destin tragique des milliers de Juifs de Riga massacrés par les Nazis.Sergueï Loznitsa a une manière qui n’appartient qu’à lui de faire parler les paysages, d'en faire ressentir l’étrangeté et le particularisme à travers une approche le…

Paysage | Sergueï Loznitsa (Réalisateur)

Paysage

[Vidéo en ligne]


Sergueï Loznitsa (Réalisateur)

C'est l'hiver. Un arrêt d'autobus dans un bourg de Russie. Les gens attendent le car. Ils parlent. Des bribes de dialogues, des fragments de conversation laissent percevoir leur univers. Le paysage et les habitants, leur mode de vie et leur comportement sont embrassés dans un unique mouvement de caméra, un long travelling panoramique.La bande sonore du film est conçue comme une partition musicale,…

La Lettre | Sergueï Loznitsa (Réalisateur)

La Lettre

[Vidéo en ligne]


Sergueï Loznitsa (Réalisateur)

Dans un noir et blanc très travaillé, jouant sur la capacité de l'image photo-chimique à se "révéler" ptogressivement, "La Lettre" évoque à la fois la brume campagnarde et l’apparence fantomatique des êtres qui vivent là, dans le Nord-Ouest de la Russie. Des hommes et des femmes se promènent, caressant une vache qui s’approche de la maison, fumant en compagnie, écoutant l’un des leurs jouer de l’a…

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs