Vivre et étudier dans Lille occupée (1914-1918)

Catégorie : Conférence

Vivre et étudier dans Lille occupée (1914-1918) par Jean-François Condette, agrégé d’histoire, professeur en histoire contemporaine, est membre du Laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois et directeur-adjoint de l’ESPE-Lille-Nord-de-France, en charge de la Recherche.


Comme le déclare le recteur Albert Châtelet, en octobre 1929, lors des obsèques de Georges Lyon qui fut à la fois son chef alors qu’il était recteur de l'académie de Lille et son mentor : « Vous avez été aussi le ministre de l’Instruction publique des régions envahies ; celui qui, au milieu des armées ennemies, à travers mille périls, a assuré l’œuvre d’éducation et d’enseignement des enfants et des adolescents ; celui qui, au nom de la morale universelle, a élevé, avec un courage serein, une protestation éloquente et digne contre les actes inhumains de l’envahisseur ». C’est la même réalité que relève le ministre de l’Instruction publique dans son avis pour sa nomination au grade de Commandeur de la Légion d’honneur obtenu par le décret du 30 septembre 1920 : « Lyon Georges, resté à Lille pendant toute l’occupation, a assuré le maintien de l’enseignement à tous les degrés ; a rendu, non seulement à l’enseignement, mais à la ville de Lille, de précieux services ; a été pris comme otage par l’ennemi ». Notre communication a pour objectif de montrer comment les acteurs et les structures éducatives de la ville de Lille s’engagent dans la poursuite de leurs activités scolaires et universitaires dans une ville désormais allemande et pour quelles finalités. Quelles sont les signes principaux de l’occupation allemande et de la guerre qui perturbent l’activité éducative et comment l’École se maintient cependant constamment au milieu des pires difficultés ?

Chargement des enrichissements...